La Maison des Pères Blancs, à Ste Foy-les-Lyon


La Maison vue du parc .


C'est le 16 avril 1956 que les Pères Blancs se sont installés 7, rue du Planit, à Ste-Foy. Ils venaient de Villeurbanne, à l'autre extrémité de l'agglomération lyonnaise, où ils étaient arrivés en juillet 1937, accueillis par le diocèse de Grenoble. Le nouveau tracé des limites départementales puis ecclésiastiques en faisait des lyonnais de plein droit. ( Voir plus d'explications au sujet de la maison)

. .
La rue du Planit : la maison est la dernière à gauche, Porte d'entrée, maison vue de l'autre côté

.
Statue de la vierge dans le parc et vue sur la cathédrale et la ville de Lyon

. .

Salon, chapelle et bibliothèque

François-Xavier Baude

François-Xavier Baude responsable  et qui fait du ministèreFrançois-Xavier Baude en est le supérieur ; il y fut envoyé d’abord comme responsable et animateur spirituel de l’Association des Amis des Pères Blancs. Avec l’infatigable Père Pierre Durieux et une équipe de volontaires à la générosité légendaire, il anime donc, et avec quel succès, les expositions annuelles de Lyon, Dijon, Grenoble et Saint-Étienne. Bien vite il s’est mis à accompagner des groupes relevant des Équipes Notre-Dame, de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture et du Mouvement des Chrétiens Retraités. Puis, encouragé par le Cardinal Barbarin, il s’est inséré dans la « pastorale des migrants » à Rillieux-la-Pape, paroisse à forte majorité d’Africains, de Maghrébins, d’Asiatiques et de réfugiés politiques, où il sert régulièrement le samedi et le dimanche. Qui plus est, il est aumônier du Comité Contre la Faim et pour le Développement et collabore avec son équipe diocésaine d’animation, de même qu’au niveau de la région Rhône-Alpes

Pierre Durieux

Pierre Durieux qui s'occupe du parc et du jardinPierre Durieux, vétéran de Tanzanie et digne fils du terroir lyonnais, est tout aussi compétent en mécanique qu’en agriculture. Bras droit d’une rare efficience pour l’Association des Amis des Pères Blancs (que ferait François Baude sans lui ?), il faut le voir se démener dans son atelier et travailler d’arrache-pied au parc-jardin-verger en compagnie de Joannès. Celui-ci, d’ailleurs, n’y est heureux que sur son tracteur pour y ramener les herbes folles à une juste dimension ! Qui plus est, Pierre va de village en village pour les week-ends y aider ou remplacer des curés de ses amis. Heureuse est la maison de Ste Foy qui a un Pierre capable d’y résoudre tous les problèmes de logistique, et Dieu seul sait combien il y en a .

 

Jean-Claude Ceillier

Jean-Claude Ceillier Historien de la SociétéJean-Claude Ceillier, historien de vocation, n’en continue pas moins, en PB obéissant au Conseil général, ses recherches et publications quant à l’histoire de notre “petite Société”. Qui n’a pas lu son dernier ouvrage, un best-seller dans les milieux « académiques » :
Histoire des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs), de la fondation par Mgr Lavigerie à la mort du fondateur (1868-1892) Sa disponibilité pour donner conférences et sessions sur ce sujet, ainsi que des retraites, s’avère même intercontinentale : il en a donné aux quatre coins de l’hexagone ainsi qu’au Canada, et nos centres de formation d’Afrique Occidentale l’ont vu et entendu au Burkina et au Mali, tandis que d’autres le verront et entendront en Afrique Centrale. Quelques activités pastorales dans le Lyonnais en font un membre actif d’un groupe du Chemin Neuf, tout comme d’autres le voient faire du vélo, chaque semaine (quand il est là !), « par monts et par vaux », avec une caravane de cyclistes dont certains sont devenus, eux aussi, Amis des Pères Blancs .

Michel Genelot

Michel Génelot qui a du ministère dans le diocèseMichel Genelot, est surtout engagé dans la pastorale. Ici, à la paroisse de Sainte Foy, où il est « connu comme le loup blanc », il sert de « roue de secours », d’où son surnom de « Père Michelin » ! Il est souvent demandé en de nombreuses paroisses et « sert », chaque semaine, à Notre Dame de Fourvière, pour confessions et accompagnement. Il intervient aussi en plusieurs écoles et collèges pour des célébrations de tous ordres. Il collabore également avec de multiples associations, surtout celle de “Chrétiens et Sida”. On le trouve souvent avec les Petits Chanteurs de St Marc. Dans la communauté, il aime animer, par le chant, les célébrations liturgiques et donner un coup de main (des deux mains !) pour la cuisine, surtout quand la cuisinière est absente : il s’est même mis à faire le pâtissier, nous préparant ainsi des tartes succulentes. Ses « hobbies » sont sans nombre : la musique, les mots fléchés du Progrès de Lyon, la photographie, l’informatique.

Jean Moriaud

Jean Moriaud est aumônier à mi-temps à la Maison d’Accueil Saint-Joseph du diocèse de Lyon, où il réside. Il y exerce auprès de centaines d’hôtes temporaires des activités pastorales, culturelles et cultuelles. Il s’occupe, c’est son autre mi-temps, de la coopération missionnaire au plan diocésain et de l’animation missionnaire et vocationnelle au plan de la province PB d’Europe : à ce titre, il en a organisé le voyage des jeunes au Niger.



Joannès Liogier

Joannes Liogier économe de la maisonJoannès Liogier, économe, est « le père nourricier » de la communauté. La cuisine et le réfectoire sont, pour lui, un domaine de service discret. Le soir, en bon « ange gardien », il s’assure que toutes les portes du château sont bien fermées. Les mathématiques de l’administration commencent à devenir sa spécialité, d’autant plus que son oreille droite est devenue plus fine et plus belle que jamais depuis certaines interventions qu’il a supportées avec un flegme tout britannique, voire nigérian !

 

Bernard Joinet,

Bernard Joinet qui travaille pour justice et paixBernard Joinet, bien connu des « milieux officiels des Français de l’étranger », l’est tout autant du monde des vieilles personnes de Ste Foy. « L’homme au cigare et à la canne » en est toujours à rêver de nouveaux livres. Le fait est que le « monde de l’édition » a célébré les mérites de son dernier livre au titre provocant SSS, à savoir Sorciers, Socialisme et Sida, c’est-à-dire, tout simplement, « une vie en Tanzanie » ! Il est sur une liste d’attente pour la maison de retraite de Bry-sur-Marne.

 

Maurice Borrmans,

Photos prise lors d'une conférence qu'il donnait au Pisai à Rome en 2003Quant à Maurice Borrmans, il n’a pas renoncé à servir l’Église d’Italie. À Rome, donc, des conférences à l’Institut Santa Croce de l’Opus Dei, à l’Université des Salésiens et au Centre des Supérieures Majeures Italiennes, comme aussi à Milan (Université catholique) et à Palerme (Faculté de théologie), avec participation à des congrès des Universités d’État de Teramo et de Roma II. Il s’agit toujours de dialogue islamo-chrétien à niveau académique ou pastoral, avec publication d’un ABC per capire i musulmani (San Paolo) et Cristiani e musulmani : quattro precursori del dialogo (Urbaniana). Il en fait tout autant à Lyon à la Faculté de théologie locale, tout en ayant deux livres sous presse (au Cerf) : Quatre précurseurs du dialogue islamo-chrétien : Massignon, Abd-el-Jalil, Gardet, Anawati et Mulla-Zadé et Abd-el-Jalil : deux frères en conversion (correspondance). Enfin, il n’oublie pas “l’autre rive” : en 2008, il a continué de collaborer avec l’Université de la Zaytûna (Tunis et Kairouan) et la Ilâhiyet Fakültesi turque de l’Université de Marmara (Istanbul), tout comme il a supervisé la publication des Actes du Colloque de Rabat, Louis Massignon et le Maroc. Et ce n’est pas fini !

Qu’en est-il des confrères « en diaspora » ? Celui de l’Ain, Georges Hugot, nous fait souvent visite. Et les autres ne sont pas oubliés : Jean-Camille Béal, Jean Fayard et Jean Vialleton qui sont en Haute Loire, René Gayet qui est en Savoie, Francis Verstraete qui est en Isère et Frédéric Majorel qui est en Lozère. Ils sont régulièrement informés de nos activités.

Maurice Borrmans

Adr. : 7 rue du Planit, 69110 Ste-Foy-lès-Lyon
Tel : 04.78.59.20.42
Fax : 04 78 59 88 61
E-Mail : responsablepb.stefoy@orange.fr

Crédit photos Guy Theunis M.Afr.

Rappel : les 50 ans de l'installation des Pères Blancs dans cette maison